Inscrivez votre adresse électronique ici pour recevoir nos messages par courrier électronique

jeudi 17 janvier 2019

Trois étudiant.e.s préparent des ateliers pour le cours de création sur les formes brèves


Au cours de la session d’hiver, les étudiantes Laurence Veilleux et Valérie Provost (respectivement inscrites au premier et troisième cycle) ainsi que l’étudiant Anthony Lacroix (deuxième cycle) animeront chacun.e un atelier de création littéraire dans le cours CRE20610-05 ‒ Atelier d’écriture: Formes brèves, donné par la professeure Kateri Lemmens.

Anthony Lacroix, 22 janvier: Du souffle à la voix: le slam et la poésie narrative

Dans cet atelier, nous nous intéresserons au concept de la voix de l’écrivain.e. Nous ferons d’abord un bref survol de l’histoire du slam et de ses répercussions sur la scène littéraire québécoise pour ensuite nous concentrer sur sa forme écrite et ses dérivations en poésie contemporaine. À la suite de cette présentation, les élèves seront amené.e.s à trouver leur propre voix, puis à penser à la façon qui leur semblera la plus juste pour la retranscrire dans le contexte d’un poème narratif, d’une performance scénique ou d’une lettre poétique.

Laurence Veilleux, 19 février: Le récit poétique

Élaboration du personnage dans un récit poétique, intertextualité et symboles, l’exemple d’Amélia et atelier d’écriture à partir du guide Le Trappage de Paul-André Veilleux.

Valérie Provost, 26 février: Texte fragmentaire et motif du photo-montage

Cet atelier d’écriture explorera le texte fragmentaire par le biais d’un motif récurrent de ce type d’écriture : le photo-montage. À l’aide de repères théoriques mis de l’avant par Marie-Pascale Huglo dans son ouvrage Le sens du récit et en prenant exemple sur l’œuvre L’album multicolore de Louise Dupré, les étudiantes et étudiants seront invité.e.s à produire leur propre texte photographique.

Anthony Lacroix
Anthony Lacroix termine des études de maîtrise à l’Université du Québec à Rimouski, sous la codirection de Camille Deslauriers et Nathalie Watteyne (Univ. de Sherbrooke). Son mémoire en recherche-création porte sur la représentation des lieux et particulièrement des «lieux-refuges» dans l’œuvre de Patrice Desbiens. Il a fondé les éditions Fond’tonne en 2012. Il a publié un livre (Carcasse d’Occident : haïkus & autres non-poèmes, 2014), deux fanzines (Les fonctionnelles, 2014; Derrière les portes closes, 2015) ainsi que des articles savants et textes de création dans des revues ou ouvrages collectifs. Il est présentement directeur de la section «poésie» pour La Recrue du mois, critique pour le journal Le Mouton Noir, aide la réalisation d’une anthologie des poètes québécois.e.s oublié.e.s et directeur des éditions Fond’tonne.

Valérie Provost
Valérie Provost est étudiante au doctorat en lettres à l’Université du Québec à Rimouski. Elle consacre sa pratique d’écriture principalement au récit bref. Quand elle n’écrit pas, elle savoure les joies que lui procure sa campagne d’adoption ou prend la route pour retrouver la ville, qu’elle n’a jamais tout à fait quittée. Son premier livre, Dix semaines et demie, a été publié en 2018 aux Éditions Fond’Tonne. On peut aussi lire ses textes dans les revues Mœbius, Zinc, Art Le Sabord et XYZ.

Laurence Veilleux
Née à Saint-Benjamin en 1994, Laurence Veilleux est l’auteure de Chasse aux corneilles (Poètes de brousse, 2014) et de Amélia (Poètes de brousse, 2016; finaliste au prix Émile-Nelligan 2016 et lauréat du prix Félix-Leclerc 2017). Récipiendaire du prix de la relève artistique du Bas-Saint-Laurent en 2016, elle est rédactrice adjointe du cahier «Champ libre» du journal Le Mouton Noir et a codirigé le collectif de microédition rimouskois La Balconnière de 2014 à 2017. Son troisième livre de poésie, Elle des chambres, paraîtra au printemps 2019 aux éditions Poètes de brousse.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire