Inscrivez votre adresse électronique ici pour recevoir nos messages par courrier électronique

jeudi 14 juin 2018

L’UQAR à Paris


Le 11 juin dernier, l’UQAR était à l’honneur lors d’un cabaret littéraire et musical qui s’est tenu au Café L’envol québécois, à Paris. Lors de cette soirée, Camille Deslauriers (professeure), Claude La Charité (professeur), Joanie Lemieux (doctorante) et Valérie Provost (doctorante) ont lu des extraits de leurs derniers livres et des textes publiés en revues sur un accompagnement musical de Rosaline Deslauriers (violon, voix, mandoline) et Julien Bréval (piano). Les deux musiciens ont également ponctué la soirée de chansons québécoises, au grand plaisir de l’auditoire. 



Rosaline Deslauriers
Notons par ailleurs que Rosaline Deslauriers, qui est aussi comédienne et docteure en lettres, sera présente lors de l’Université d’été en lettres et création littéraire, du 29 juillet au 12 août prochains, pour donner un atelier de lecture théâtrale et de mise en scène ainsi que pour assurer l’accompagnement musical lors des deux spectacles littéraires, qui auront lieu les 10 août (2e et 3e cycles) et 11 août (1er cycle) respectivement, à 20h au Café le Moussonneur.

Camille Deslauriers
Camille Deslauriers est professeure régulière en création littéraire au Département des lettres et humanités de l’Université du Québec à Rimouski. Elle a publié Femme-Boa (2005; en lice pour le Prix Alfred Desrochers 2012) et Eaux troubles (2011; Prix des enseignants AQPF-ANEL 2012). Les ovaires, l’hypothalamus et le cœur (Septentrion, collection « Hamac », 2018) est son troisième recueil de nouvelles. Ses recherches portent sur les formes brèves, plus spécifiquement sur la nouvelle et le conte contemporains. Elle s’intéresse également à la géocritique, à la pédagogie de la création littéraire et aux processus de création des nouvelliers et des conteurs.



Claude La Charité
Claude La Charité a une double personnalité.

Le jour, il est Dr Jekyll, en étant professeur au Département des lettres et humanités à l’Université du Québec à Rimouski, titulaire de la Chaire de recherche du Canada en histoire littéraire et patrimoine imprimé, directeur du Centre interuniversitaire de recherche sur la première modernité XVIe-XVIIIe siècles et membre de la Société royale du Canada.
Mais la nuit, il se transforme en Mr Hyde, en se livrant aux plaisirs équivoques de la fiction. C’est ainsi qu’il a écrit un premier recueil de nouvelles, La pharmacie à livres et autres remèdes contre l’oubli, publié en 2015 aux Éditions de L’instant même. Il a récemment récidivé avec son premier roman intitulé paradoxalement Le meilleur dernier roman, publié chez le même éditeur. Son roman sera d’ailleurs lancé à la Librairie du Québec à Paris, le mercredi 20 juin prochain à 18h30.




Joanie Lemieux
Joanie Lemieux est née à Gaspé. En parallèle avec ses études doctorales, elle pratique la création littéraire. Certains de ses textes lui ont valu des prix, dont celui de l’AQPF-ANEL 2016 (catégorie Nouvelles), pour Les trains sous l’eau prennent-ils encore des passagers?, son premier recueil.



Valérie Provost
Valérie Provost est étudiante au doctorat en lettres à l’Université du Québec à Rimouski. Elle consacre sa pratique d’écriture principalement au récit bref. Quand elle n’écrit pas, elle savoure les joies que lui procure sa campagne d’adoption ou prend la route pour retrouver la ville, qu’elle n’a jamais tout à fait quittée. Son premier livre, Dix semaines et demie, a été publié cette année aux Éditions Fond'Tonne.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire