Inscrivez votre adresse électronique ici pour recevoir nos messages par courrier électronique

vendredi 21 juillet 2017

Une étudiante de l’UQAR en résidence d’artiste au Projet Rioux

Du 26 au 30 juillet prochains, la future étudiante en littérature Kim Gagné sera en résidence à la Maison Rioux avec son projet Souvent j’ai peur d’oublier, d’autres fois de me souvenir.


Selon une approche évoquant la performance et l’autoportrait, Kim Gagné explorera la maison Rioux et ce qu’elle contient de mémoires, se questionnant sur la façon dont l’humain entre en relation avec cet espace comme avec d’autres objets ayant aussi un potentiel narratif. Aux heures d’ouverture, le public aura accès à l’espace de création de l’artiste, à la scène où des photographies prises durant la semaine seront affichées et à un journal de création contenant des ébauches de micro-nouvelles. Les visiteurs sont invités à participer à cette exploration de diverses manières, soit par le partage confidentiel, dans la boîte de l’intime, de confessions qui serviront de moteur à l’exploration photographique comme à l’écriture du journal ou bien par l’expérience de la prise de photo, que ce soit en inscrivant seulement leurs mains ou leurs bras dans l’image ou encore, s’ils sont à l’aise, en se positionnant dans la scène.


HEURES D’OUVERTURE

Vous pourrez voir Kim Gagné travailler chaque jour de 13h à 16h. Il est très important de ne pas déranger les artistes en-dehors de ces heures, car ils sont au travail.


Pour plus d’information sur la résidence et le projet vous pouvez consulter le site internet du Projet Rioux : http://projetrioux.ca/
 
Kim Gagné
Détenant un DEC en arts visuels et étudiant présentement en littérature, Kim Gagné s’intéresse au potentiel narratif de l’espace, des objets et de l’autre. Elle voit le corps humain comme un véhicule en constant processus de transformation, porteur de mémoires que l’on perçoit autant à travers le concret de la peau, des rides que par ce que l’on déduit de la posture.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire