Inscrivez votre adresse électronique ici pour recevoir nos messages par courrier électronique

mercredi 10 mai 2017

DEUX ÉTUDI.ANT.E.S DE L’UQAR AU PRIX GENEVIÈVE-AMYOT 2017



En mars dernier, Joanie Lemieux, étudiante au doctorat, a obtenu la 2e place au Prix Geneviève-Amyot, un concours du Bureau des affaires poétiques qui récompense des poètes francophones depuis 2014. Vous pouvez lire son poème ici :



Anthony Lacroix, étudiant à la maîtrise, a quant à lui été retenu comme finaliste pour son poème «C’est trop facile de tenir ses promesses», que vous pouvez lire ici :
http://www.affairespoetiques.ca/cest-trop-facile-de-tenir-ses-promesses




Photo: Melitza Charest
Native de Gaspé, Joanie Lemieux partage son temps entre l’écriture et des études au doctorat. Certains de ses textes ont été en lice pour des prix : en 2013, elle fait partie des lauréats du Prix international du jeune écrivain, en plus de figurer parmi les finalistes au Prix de la bande à Mœbius. Elle publie en 2015 son premier recueil, Les trains sous l’eau prennent-ils encore des passagers?, lequel est nommé finaliste au Grand Prix littéraire Archambault.




Photo: Mathieu Gosselin
Anthony Lacroix est né en 1991 dans un village où le dépanneur a fait faillite. Il écrit présentement une maîtrise à l'Université du Québec Rimouski, dirige la maison d'édition Fond'tonne, boit de l'alcool presque tous les jours et achète un livre par semaine depuis l'âge de 14 ans.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire