Inscrivez votre adresse électronique ici pour recevoir nos messages par courrier électronique

lundi 11 janvier 2016

Une professeure l'UQAR publie une étude sur Faulkner, l'effet de vie et la création littéraire


Dans cette vaste et plurielle réflexion autour de «l’idée de forme dans la théorie de l’effet de vie» et au nombre des essais qui «prouvent le rôle important de la forme dans la genèse de l’émotion esthétique» et «élargissent la problématique même de la forme efficace ou, pour le dire d’une manière un peu plus poétique, de la forme vive», Kateri Lemmens «expose l’invention par Faulkner dans the Sound and the Fury d’une nouvelle forme pour regarder un objet délibérément depuis plusieurs points de vue différents. Or cette forme est typique d’un XXe siècle qui a découvert la relativité de la vérité, c’est-à-dire qui a vécu le drame du pluriel du vrai comme le XIXe siècle avait vécu celui du pluriel du beau.» (Marc-Mathieu Münch)

Kateri Lemmens, professeure au 
Département des lettres et humanités. 

Crédit photographique : Katia Jarjoura

« La voix des autres : réflexions sur la forme romanesque à partir de Nussbaum, Rabaté et Faulkner », Forme et réception Rencontres interartistiques de l'Effet de vie, Essais réunis par Marc-Mathieu Münch, Honoré Champion, 270 p., 2015.




http://www.effet-de-vie.org/bonnes-feuilles-artologie/43-bonnes-feuilles/84-2015-11-18-20-48-11


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire