Inscrivez votre adresse électronique ici pour recevoir nos messages par courrier électronique

mardi 24 janvier 2012

Les mots à la dérive. Concours littéraire 2012 « Figure de proue…»

Un concours destiné à tous les écrivains amateurs n'ayant pas encore été publiés par une maison d'édition. Sont invités à y participer tous les gens inspirés par une histoire vécue ou imaginée sous le thème « Figure de proue…». Le texte doit être original et rédigé en français; il ne doit pas dépasser 1 500 mots à 1.5 interligne. Le nombre de mots doit être inscrit à la fin du texte. Il peut adopter toute forme littéraire. Une même personne ne peut remporter un premier prix deux années consécutives. Les textes devront être expédiés au bureau de la Fête des chants de marins par courriel (chants.marins@globetrotter.net) et le chèque par la poste au plus tard le lundi 2 juillet 2012. Les frais d'inscription sont de : 20 $ pour les adultes et gratuits pour les 20 ans et moins (Volet Relève). Ces derniers doivent inscrire leur date de naissance.

Ceux qui voudraient avoir une idée de la qualité des textes primés les années passées peuvent se procurer le recueil intitulé Les mots à la dérive publié récemment. Ils auront beaucoup de bonheur à le lire. On peut le commander par la poste ou par courriel au bureau de la Fête pour la somme de 22 $ (frais de poste inclus).

Un jury composé de trois personnes ayant une compétence reconnue en littérature formera le comité de sélection. Prix des auteurs : Prix « Vaste Océan » 300 $, prix « Douce Mer » 200 $, Prix « Grand Fleuve » 100 $ (volet Relève). Les textes gagnants seront lus devant public après la dictée maritime qui se tiendra le dimanche 19 août 2012. Veuillez prendre note que la Fête se réserve le droit de publier ultérieurement les textes gagnants du concours comme elle l'a fait avec le recueil Les mots à la dérive en 2008; et ceci avec la permission des auteurs.
Concours littéraire La Fête des chants de marins
Case postale 905
Saint-Jean-Port-Joli (Québec)
GOR 3GO
Tél. : 418-598-9465

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire