Inscrivez votre adresse électronique ici pour recevoir nos messages par courrier électronique

lundi 16 juillet 2018

Deux doctorant.e.s publié.e.s en revue


Deux étudiant.e.s au troisième cycle viennent de publier dans la revue web Pøst-. Il s’agit d’Alice Bergeron, qui a écrit un poème en anglais intitulé «And I Faint», et de Julien Chauffour, qui a composé, quant à lui, une suite intitulée «2 poèmes».



Vous pouvez lire leurs publications respectives à l’adresse suivante :





Alice Bergeron
Alice Bergeron essaie de se consacrer sérieusement au doctorat en études littéraires à l’UQAR. Comme elle s’intéresse aux phénomènes ordinaires et extraordinaires de la vie, elle tend à dériver vers la poésie, l’art action, la photographie, la danse et la mise en lecture de l’espace et du temps. En 2014, elle a publié, presque par mégarde, un recueil de poésie, Désordinaires (2014), qui a été suivi de textes de création et de publications en français et en anglais dans les revues Caractère, Le Crachoir de Flaubert, Cavale, Pøst-, Le Mouton Noir, par exemple.




Julien Chauffour
Diplômé de littérature sous-marine, Julien C. a récemment obtenu le grade de maître en description coralienne à l’Université du Québec à Rimouski. Mais c’est au Mexique et en Thaïlande qu’il s’est frotté aux poissons porcs-épics et aux rascasses volantes. Auparavant, il lisait de la science-fiction aquatique, étudiait à Lyon et fondait une compagnie de théâtre sous-marin. Maintenant, il a trop chaud.




mardi 10 juillet 2018

Mélitza Charest en première partie de Michel Tremblay


Le 15 juillet prochain, Mélitza Charest, étudiante à la maîtrise, participera au Thé littéraire organisé par le Carrefour de la littérature, des arts et de la culture (CLAC) aux Jardins de Métis. Elle y lira un extrait du roman écrit dans le cadre de son mémoire en lettres, profil création, Risques élevés. Ce roman philosophique est le cri d’une voix de sans-voix renouvelée et fondamentalement féministe avec ses accents radicaux de désespoir et de rage, empreint de la beauté insaisissable de ceux qui n’ont à perdre que leur identité niée.

Cette lecture aura lieu en première partie d’un entretien avec Michel Tremblay, dont les textes seront lus par Stéphanie Pelletier. L’événement affiche déjà complet : https://www.clac-mitis.org/complet-litteraire-avec-michel-tremblay

Mélitza Charest
Mélitza Charest est étudiante à la maîtrise en lettres, profil création, à l’Université du Québec à Rimouski. Elle a également obtenu un baccalauréat en création littéraire de la même institution en 2014. Romancière et dramaturge principalement, elle a un passé marqué par la recherche en arts médiatiques comme documentariste. Elle enseigne le français langue seconde tout en poursuivant sa démarche de création. Son premier roman, Risques élevés, a été achevé en 2017. Un second tome, Sacrifices féminins, fera l’objet d’un projet doctoral en lettres, profil création, prochainement. En parallèle, elle a entamé l’écriture de sa troisième pièce de théâtre, Make it rain. Elle a également publié plusieurs nouvelles depuis 2012 dans différentes revues telles que Caractère, Lieu commun, Cavale, Le crachoir de Flaubert, La Bonante et Katapulpe.


mardi 3 juillet 2018

Une étudiante de l’UQAR en première partie d’Élie Maure


Le 8 juillet prochain aura lieu le troisième Thé littéraire de la saison aux Jardin de Métis. Ce sera l’occasion d’entendre l’étudiante au premier cycle à l’UQAR, Tina Laphengphratheng, qui assurera la première partie en lisant une de ses créations.

L’événement, organisé par le Carrefour de la littérature, des arts et de la culture (CLAC), aura pour invitée principale la jeune autrice Élie Maure, qui a obtenu le prix Rendez-vous du premier roman pour son livre Le cœur de Berlin.


Informations
Le dimanche 8 juillet à 16h
Admission générale : 20$ (incluant thé et pâtisserie)
Membres du CLAC, des Jardins de Métis, du Salon du livre de Rimouski et étudiants : 17$
Le billet du Thé littéraire donne accès aux Jardins de Métis à compter de 15h
Villa Estevan, Les Jardins de Métis
200, route 132, Grand-Métis


Tina Laphengphratheng
Tina Laphengphratheng est une étudiante au baccalauréat en lettres et création littéraire à l’Université du Québec à Rimouski. Après deux ans dans son programme, elle explore toujours sa plume avec un certain penchant pour les formes brèves. Ces temps-ci, ses idées naissent sous forme de poèmes ou de nouvelles. À part l’écriture, elle aime une foule de choses qui seraient beaucoup trop longues à nommer. C’est plus simple de dire qu’elle déteste le goût du gin, manger un dessert et la routine.