Inscrivez votre adresse électronique ici pour recevoir nos messages par courrier électronique

vendredi 15 mars 2019

L’enseignante Christine Portelance ajoute deux ouvrages à ses publications


Tout récemment, Christine Portelance, professeure au département des Lettres et humanités, a fait paraître des haïkus dans les recueils Dans la forêt lointaine, on entend le haïku, coordonné par Isabelle Freihuber-Ypsilantis, et Balade en haïkus au quartier latin, coordonné par Georges Chapouthier.

Les deux ouvrages sont publiés sous l’enseigne des Éditions Pippa.

Le lancement de Balade en haïkus au quartier latin aura lieu à la librairie Pippa, 6 rue Le Goff, Paris 6e, le samedi 23 mars, alors que Dans la forêt lointaine fut lancé au même endroit le 9 mars dernier.

Vous pourrez trouver plus d’information sur le site de la maison d’édition:


Christine Portelance
Christine Portelance enseigne à l’UQAR depuis 1992. Au département des Lettres et humanités, en plus des cours de linguistique générale et d’un séminaire en Théories de l’énonciation, elle a créé un cours de littérature chinoise et un atelier d’écriture: Haïku et autres formes brèves. Elle a publié poèmes et haïkus en revue et dans différents collectifs, dont Chevaucher la lune et Dire le nord aux Éditions David (Canada), Regards de femmes aux Éditions AFH (France) - Adage (Québec) et Secrets de femmes aux Éditions Pippa (France). Pour son plus grand plaisir, elle tient une chronique régulière dans le journal Le Mouton Noir depuis 2008 (Chroniques de Chine, Prendre le temps, prendre le thé et maintenant L’erre d’aller).

mardi 12 mars 2019

Un professeur du département invité aux États-Unis et en France


Claude La Charité, professeur à l’UQAR, a prononcé une conférence intitulée «Docteur Rabelais et Maître François» à l’Université de Pennsylvanie, le 21 février dernier, à l’invitation du Département d’études françaises et francophones. Il a évoqué les liens entre son travail d’historien littéraire et son œuvre de créateur, dans un parallèle avec l’érudition et l’humour de Rabelais.

Par ailleurs, il sera présent au Salon du livre de Paris, du 15 au 18 mars prochains, pour faire la promotion de sa plus récente œuvre de fiction, Le meilleur dernier roman, à l’invitation des Éditions de L’instant même. En plus des séances de dédicace, il participera à une soirée de lectures publiques le samedi 16 mars à 18 heures.


Claude La Charité
Photo: Isabelle Girard
Claude La Charité est professeur au Département des lettres et humanités de l’UQAR et titulaire de la Chaire de recherche du Canada en histoire littéraire et patrimoine imprimé. En 2015 à L’instant même, il a signé La pharmacie à livres et autres remèdes contre l’oubli, une autofiction mâtinée d’humanisme et teintée d’humour noir. Le meilleur dernier roman, publié en 2018 chez le même éditeur, se moque avec finesse et gravité du milieu universitaire et littéraire.

lundi 11 mars 2019

Rencontre-atelier avec l’écrivain Gabriel Marcoux-Chabot



Le 20 mars prochain se tiendra, à l’UQAR, une rencontre-atelier avec Gabriel Marcoux-Chabot, l’auteur de Tas d’roches (2015) et de La scouine (2018).

Les discussions seront animées par les professeur.e.s Claude La Charité et Katerine Gosselin et seront suivies d’un atelier de création préparé par Gabriel Marcoux-Chabot lui-même. L’événement est ouvert à toutes et à tous, sans inscription préalable, et se tiendra au local K-440, à partir de 13h30.

Notez que cette rencontre-atelier aura lieu dans le cadre du colloque Construire la mémoire du roman, du moderne au contemporain, organisé par l’équipe rimouskoise du groupe de recherche le TSAR, qui se déroulera les 20 et 21 mars.

Pour plus d’information sur l’événement, vous pouvez contacter Joanie Lemieux à l’adresse suivante : joanie.lemieux01@uqar.ca


Il y a aussi un événement Fb:
https://www.facebook.com/events/2262449197311661

Pour plus d’information sur l’auteur, consultez son site Internet :  

Gabriel Marcoux-Chabot
Photo: Sophie Gagnon-Bergeron



Gabriel Marcoux-Chabot a principalement touché au roman, à la nouvelle et à la poésie. Sensible au rythme et à la sonorité des mots, passionné par les expérimentations formelles, il compose des textes denses qui parlent à l’oreille et à l’œil au moins autant qu’au cœur et à l’esprit. Son dernier projet, un remake de La Scouine d’Albert Laberge, a été accueilli avec enthousiasme par la critique. Tas-d’roches, son ouvrage précédent, a gagné en 2016 le prix Ringuet et le prix Rabelais de la francophonie. Enseignant en français au Cégep de Saint-Félicien et au Cégep de Jonquière, Gabriel Marcoux-Chabot est également vice-président de l’Association professionnelle des écrivains de la Sagamie. Il réside au Saguenay-Lac-Saint-Jean.