fil twitter des études en lettres et en création littéraire à l'UQAR

Inscrire votre adresse électronique ici pour recevoir nos messages par courrier électronique

jeudi 28 janvier 2016

Écrivain invité


Sébastien Chabot
 invité 
à l'Université du Québec à Rimouski

Crédit photo : Mathieu Gosselin.

prononcera une conférence :
« Cent fois sur le métier… »

    
Il parlera 
de son roman 
Le chant des mouches, 
des idées initiales au travail éditorial.

3 février 2016, 13h15
J-460 UQAR

La conférence est ouverte 
à tous les étudiants de l’UQAR et au grand public.

  

lundi 25 janvier 2016


Alice Bergeron, étudiante à la maîtrise en lettres (profil création) vous invite à la "Soirée Cotillon", un "5-à-7-bal-découverte", où la compagnie Kukoo Garden, une compagnie de danse contemporaine rimouskoise, présentera son projet Cotillon.

Cocktails, hors d’œuvres, cours de danse Cotillon, accès à la soirée de danse (7 à minuit, avec DJ Éric Morneau et DJ Louis Meulienet des surprises vous y attendent.

La soirée, qui fait partie de la programmation de Spect'Art Rimouski, se déroulera à la salle Desjardins-Telus25, rue Saint-Germain Ouest, mercredi, le 27 janvier, 17h à... minuit si le coeur vous en dit.



"La soirée de bal Cotillon est un événement bénéfice au profit de la future pièce en danse Évocation¸ qui sera diffusée dans la programmation du Vieux Théâtre de St-Fabien les 18 et 19 septembre.
Les billets pour la soirée Cotillon sont disponibles au Café Le Moussonneur (173, rue Saint-Germain Ouest, Rimouski), sur le site de Spect'art Rimouski (www.spectart.com) ou à la porte lors de la soirée." 
(http://www.lavantage.qc.ca/Culture/2015-06-09/article-4176532/Soiree-Cotillon-de-Kukoo-Garden-%3A-que-le-bal-commence/1)

dimanche 24 janvier 2016

Nos étudiant.e.s publient


Guillaume Dufour-Morin, finissant au baccalauréat en lettres et création littéraire, vient de publier une suite poétique nommée Petite introduction à la masturbation  dans le cadre du dossier « entre les genres » de la revue en ligne Le crachoir de Flaubert qui se consacre à la création et à la réflexion sur la création en milieu universitaire. 



Vous pouvez lire la suite à cette adresse:
http://www.lecrachoirdeflaubert.ulaval.ca/2015/12/petite-introduction-a-la-masturbation/ 

jeudi 14 janvier 2016

J'écris Fleuve


La professeure Kateri Lemmens, le professeur retraité Paul Chanel Malenfant et la chargée de projet de l'Université d'été en lettres et création littéraire Stéphanie Pelletier (UQAR) sont au nombre des signataires de «J’écris fleuve», un livre mosaïque, dont le titre s’inspire des premiers mots du poème « Arbres » de Paul-Marie Lapointe et qui vient de paraître chez Leméac éditeur sous la direction d’Isabelle Miron et de Vincent Lambert. 



«Le temps semble venu de l’avoir sous les yeux, de se rendre présent à lui. Ce pourrait être un simple acte de reconnaissance, une forme d’appel ou de rappel à ce qui, grâce au fleuve, élargit notre imaginaire. Car ce fleuve est un fait largement inconscient : savons-nous à quel point nous l’aimons, à quel point il nous traverse?»

mardi 12 janvier 2016

Un projet de recherche-création sur l'essai à l'UQAR




La Chambre claire est un projet de recherche-création qui rassemble la professeure Kateri Lemmens et une équipe d'étudiant.e.s de tous les cycles en lettres et création littéraire de l’UQAR qui cherche à ouvrir un espace virtuel d’écriture et de pensée autour de l’essai littéraire.
  
À la fois laboratoire de recherche, atelier ouvert et lieu d’intégration des savoirs, il cherche à y générer un interstice où regarder, penser, voir et créer : une chambre claire, une camera lucida, un écritoire – un instrument de regard, de pensée, de tracés. 

Le site accueille ainsi des études sur l’essai et des carnets ainsi que des essais littéraires où se met en œuvre une expérimentation de l’essai littéraire et de la  diversité de ses pratiques et horizons. 



Le site du projet : http://chambreclaire.org 
Sur Facebook : https://www.facebook.com

lundi 11 janvier 2016

Une professeure l'UQAR publie une étude sur Faulkner, l'effet de vie et la création littéraire


Dans cette vaste et plurielle réflexion autour de «l’idée de forme dans la théorie de l’effet de vie» et au nombre des essais qui «prouvent le rôle important de la forme dans la genèse de l’émotion esthétique» et «élargissent la problématique même de la forme efficace ou, pour le dire d’une manière un peu plus poétique, de la forme vive», Kateri Lemmens «expose l’invention par Faulkner dans the Sound and the Fury d’une nouvelle forme pour regarder un objet délibérément depuis plusieurs points de vue différents. Or cette forme est typique d’un XXe siècle qui a découvert la relativité de la vérité, c’est-à-dire qui a vécu le drame du pluriel du vrai comme le XIXe siècle avait vécu celui du pluriel du beau.» (Marc-Mathieu Münch)

Kateri Lemmens, professeure au 
Département des lettres et humanités. 

Crédit photographique : Katia Jarjoura

« La voix des autres : réflexions sur la forme romanesque à partir de Nussbaum, Rabaté et Faulkner », Forme et réception Rencontres interartistiques de l'Effet de vie, Essais réunis par Marc-Mathieu Münch, Honoré Champion, 270 p., 2015.




http://www.effet-de-vie.org/bonnes-feuilles-artologie/43-bonnes-feuilles/84-2015-11-18-20-48-11


dimanche 10 janvier 2016


Les professeurs du Département des lettres et humanités félicitent Joanie Lemieux, fraîchement diplômée en lettres - profil création de l'UQAR (maîtrise), qui figure parmi les dix finalistes du Grand Prix littéraire Archambault.

Crédit photo : Guy Bernot 2013

Les trains sous l'eau prennent-ils encore des passagers est son premier livre, publié chez Lévesque éditeur au printemps 2015.



"Le Grand Prix littéraire Archambault célèbre et encourage le talent des auteurs québécois et plus particulièrement de la relève. Ambassadeur de la culture québécoise, Archambault est heureux et fier de dévoiler les finalistes de la 15e édition du Grand Prix littéraire Archambault, le seul prix littéraire décerné par une librairie québécoise.
Encore cette année, 10 auteurs de la relève étaient en lice, c'est-à-dire des auteurs d'un premier roman québécois, dont le livre a été publié entre le 1er novembre 2014 et le 31 octobre 2015. Ce prix permet de mettre à l'avant-scène des premiers romans exceptionnels, tant par leur qualité que par leur originalité."